Dimanche 21 mai Cagliari - Oristano

Publié le par 3-pelerinages

Dimanche 22 mai 2011  Cagliari – Oristano

 

La Sardaigne Jour 1

 

 

            La traversée se passe bien. Je rencontre deux couples de français d’origine italienne qui sont revenus sur la terre de leurs ancêtres.

            Je n’ai pas réservé de couchettes, il y a très peu de monde dans la salle des fauteuils. Je récupère trois assises de fauteuils que j’aligne dans l’allée en guise de matelas et je dors ou plutôt me repose.

            Arrivée à 7h30 à Cagliari dans un petit matin gris. Le port se trouve du bon côté de la direction que je dois prendre. Et en ce dimanche matin, je trouve sans difficulté mon chemin.

            Pour éviter une route à 4 voies, je fais une boucle par des petites communes, mais je suis obligé de revenir à cette grande route qui traverse en diagonale la partie de la Sardaigne. Et à ma grande surprise il existe une ancienne route parallèle à la nouvelle, sur laquelle il n’y a aucune circulation. Bien sûr elle slalome de temps en temps autour de la route principale, bien sûr aucun fléchage, mais je me débrouille avec mon sens de l’orientation. Et cette route n’était pas indiquée sur la carte Michelin !

            La route suit une plaine qui traverse la Sardaigne de part en part de la côte est à la côte ouest. Je n’ai fait que 380m de dénivelé sur 110km (mais je ne me plains pas !). Paysage sans grand intérêt, peu de photo, temps gris et couvert.

            Le drapeau de Sardaigne comporte 4 têtes de Maures. Sont-ils 4 fois plus compliqués que nos Corses ? C'est ce que pensent en tout cas mes interlocuteurs de l'Italie du Nord. "Vous avez la Corse, nous on a la Sardaigne, à chacun son problème !" 04 Trace éphémère

            Arrivé à Oristano je trouve assez facilement l’hôtel qui fait office d’auberge de jeunesse, c’est moderne et un peu à l’écart de la ville.

 

                            Trace éphémère...

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

Hervieu Guy 27/05/2011 20:13


Bonjour Pierre-Marie, Régine et moi sommes en admirations devant ce périple que tu effectues et nous te souhaitons une bonne continuité dans ce pélerinage. Nos petites balades en vélo ou nos
marches dans la campagne normande nous paraissent bien ternes à côté de ton challenge italo-espano-franco
Avec toutes nos amitiés


ROCHARD Robert 24/05/2011 18:10


Sur ma bicyclette
Je roule et c'est chouette
J'ai le pied léger
Les idées bien claires
Je me déplace donc
...Vif comme l'éclair
De la Normandie
Cap sur l'Hispanie
Non sans ignorer
Que tous les sentiers
Me conduisent à Rome
...En excellente forme .
Visite des sanctuaires
Des chics presbytères
Des riches monastères
Et sans oublier
Nombreux sites classés
Tout est prodigieux !!!
J'en prend " plein les yeux "
Que de commentaires
Sont à partager
Avec mes compères
...Les sexagénaires
Ce ... dès mon retour
A "LU-QUE" sur Mer (1)

J'agite mes gambettes
Et j'ouvre mes mirettes
Sur ma Bicyclette
Mon Dieu que c'est chouette !!!

(1) Il me manquait un pied !!!


3-pelerinages 25/05/2011 00:32



après Robert le caricaturiste, voici Robert Poète ! Quel talent !