Jeudi 14 avril Vierzon - St Amand Montrond

Publié le par 3-pelerinages

 

 

Cher journée

 

            Une excellente journée. Dès le départ j’ai trouvé la bonne petite départementale. Il faisait frais sans plus, un peu nuageux.

            J’ai longé le Cher, puis la route a pris un peu de hauteur pour aller surplomber la rivière.

            Ma première halte fut à St Florent sur Cher. J’y étais passé rapidement l’année dernière avec le « Tour de France cyclo ». J’ai pu admirer l’édifice de l’Hôtel de Ville et aussi les parterres de fleurs. Le jardinier m’a expliqué tout ce qu’il devait à ses prédécesseurs, et qu’il n’était qu’un maillon dans la longue chaîne des jardiniers.

            Pique nique au bord de l’eau à Châteauneuf sur Cher (évidemment) où j’ai pu admirer la magnifique basilique du XIXème s pseudo gothique.

            Enfin ce fut la visite de l’Abbaye cistercienne de Noirlac. Une charmante guide nous a expliqué son origine du XIIème et son histoire. Elle fut reconvertie en manufacture de porcelaine au XVIIIème (cela lui a évité de finir en carrière de pierre comme Cluny), puis colonie de vacances et enfin restaurée à partir de 1950. 

            La règle de saint Benoit était très stricte, pas de chauffage, pas de fenêtre, des courants d’air partout, il fallait avoir la santé ! Ils faisaient les trois huit : 8 heures de prières, 8 heures de travail et 8 heures de sommeil.

            Comme ils étaient tenus de rester à l’intérieur du monastère, c’étaient des frères convers (mot venant de convertis) qui allaient travailler dans les champs. Les moines étaient au scriptorium pour  réaliser des copies de manuscrits religieux. Ils travaillaient beaucoup sur commande. Il fallait tanner la peau de 250 brebis pour faire le parchemin destiné à un livre. A noter que souvent dans les peintures des primitifs flamands, les donateurs sont représentés à genou tenant un livre à la main. C’est certes71 abbaye de Noirlac un signe de piété, mais surtout une marque de richesse.

           

            Je suis arrivé au Foyer des jeunes Travailleurs de saint Amand vers 16H00 et ils m’ont accueilli au titre de pèlerin de Saint Jacques ; en effet ils sont la halte jacquaire de la ville pour le Chemin de Vézelay. C’est un bâtiment tout neuf, j’ai droit à une chambre seul avec toilettes et douches dans la chambre, le grand luxe ! Et en plus une liaison internet directe

 

Le Cloître de l'abbaye de Noirlac

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

régine ferrand 15/04/2011 16:04


eh ben, j'en apprends des choses intéressantes avec tes récits, c'est vraiment super
je te suis à la lettre et me demande si tu passeras près d'annecy ?
tiens nous au courant, nous avons aussi une chambre de pélerin
bon courage