Jeudi 16 mai Barcelone - Sant Miquel del Fai

Publié le par 3-pelerinages

Jeudi 26 mai 2011  Barcelone – Sant Miquel del Fai

 

Sant Miquel del Fai, que c’est beau !43 Sant Miquel del fai

 

Après un excellent petit déjeuner familial, je dis au revoir à Ézéchiel et Julio. Élisabeth m’accompagne pour sortir de Barcelone, direction plein nord. La boussole sur mon petit GPS m’est d’un grand secours ; mais heureusement qu’elle était là, car ce ne fut pas aisé d’éviter les autoroutes qui se croisent dans tous les sens. Au bout de 10km, elle a fait demi tour et m’a laissé sur une quatre voie. J’ai roulé dessus pendant 5 km pas très rassuré, puis je me suis retrouvé dans une suite de zones industrielles, j’ai traversé un parc de loisir ma guidant avec la boussole et enfin j’ai trouvé la C59 qui m’a menée droit vers les montagnes.

Le soleil tapait dur et la montée bien que régulière et peu pentue m’a fait bien transpirer. Arrivé à Sant Féliu de Codines, tout était bien fléché pour aller voir saint Michel.

La route sillonne gentiment à flan de montagne avec des à-pics vertigineux. L’altitude est de 700m. Je m’arrête pour piqueniquer dans une aire de jeu ; je trouve un banc à l’ombre, une fontaine et je mange tout ce qu’Élisabeth m’a préparé. L’œuf cuit dur est déjà écalé, la tomate bien murie, elle fait des chaussons à la viande rehaussée de cumin délicieux, ce fut un vrai régal.

Vers midi et demi je repars vers Sant Miquel del  Fai. J’aperçois le site au fond d’un cirque naturel. L’approche est un moment de bonheur, tellement c’est beau.

Un pont du XVIème S me conduit à l’entrée du site. Je fais tamponner les différents carnets de pèlerin et bénéficie d’une réduction. Il y a très peu de visiteurs.

Tout d’abord l’église Sant Miquel est construite intégralement sous une grotte qui lui sert de mur et de toit, comme celle du Monte San Angelo. Elle date du Xème S. Le chœur gothique est du XVème S. Une belle croix ouvragée et une vierge à l’enfant se trouvent sur le côté. Un saint Michel, un peu mièvre est devant l’autel.

La promenade continue à flan de montagne vers la grotte Sant Miquel. On y accède par un escalier taillé dans la roche. Je découvre dans un étroit boyau très humide, stalagmites et stalactites.

Un petit salut au père François qui se repose en fumant une cigarette (aujourd’hui on n’aurait plus le droit de représenter un homme fumant !) et me voici sous la cascade. L’eau jaillit de partout.

Au bout de la corniche se trouve l’ermitage de San Marti, une chapelle très simple datant du l’IXème S.

C’est vraiment un site exceptionnel où tout respire la paix et le recueillement.

Je quitte cet endroit avec regret, mais la route continue. Et elle monte à travers la montagne, mais elle est déserte, cela me change de la matinée. Vers 16h00 je trouve un petit hôtel charmant à Sant Quirze.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

Sebire Michel 28/05/2011 17:30


Bonjour Pierre-Marie
Après une absence d'une dizaine de jours je retrouve avec plaisir ton voyage que je trouve génial et quel courage mais tu fait beaucoup de rencontre. Je rentre des Pyrénées ou j'ai passé le brevet
des cols, 15 cols, seulement 340 km mais 12300 m de Dénivelé, je me suis régalé et je n'ai pas souffert du tout.c'est la grande forme.
Je pars 2 mois pour les Pays de l'Est jusqu'à Moscou.
Bonne continuation et vive le vélo. à bientôt
Sebire michel