Jeudi 5 Mai Vetralla - Rome

Publié le par 3-pelerinages

udi 5 mai 2011 Vetrella  - Rome

 

            Fin de la Francigéna

 

            Je me présente à l’heure prévue pour le petit déjeuner, personne. J’entends les Sœurs qui sont à l’église… Je mange avec les quelques provisions que j’ai en réserve. Vers 7h50, une dame très pressée, le cheveu en bataille arrive, mais c’est trop tard !

            Je retrouve la Via Cassia bordée d’acacias en fleurs, mais la Cassia est bien mal entretenue, beaucoup de rustines sur le bord de la route, mais globalement la circulation est peu dense et il fait un beau soleil de printemps.

            A Sutri, je vois depuis le bord de la route des tombes romaines ou étrusques.

            La via Cassia devient une route à 4 voies et je m’empresse de la quitter pour partir plus à l’est prendre des routes détournées. Et le calme revient aussitôt, même s’il faut le payer par quelques grimpettes supplémentaires.

  75 moi !          Vers midi, je prends un petit chemin de terre, et j’arrive près de bien curieuses fouilles. Ce sont les fondations d’une maison étrusques (d’après le panneau informatif). Je m’y arrête pour manger.

            Je repars pour affronter l’arrivée sur Rome. En fait ce fut beaucoup plus facile que je ne l’espérais, évidemment il y a beaucoup de voitures, mais la circulation est fluide et la Place st Pierre est très bien fléchée.

            Ma route me mène tout d’abord au Castel San Angelo. Je m’y arrête pour saluer et remercier saint Michel pour sa protection. Puis tout à côté j’arrive place Saint Pierre. Pas question d’entrer dans la basilique, vu ma tenue de cycliste.

            Le plan de Rome m’est très utile pour bien situer mon lieu d’hébergement. Il me suffit de suivre le Tibre puis de tourner à gauche. J’y arrive vers 15h30. C’est une école religieuse dont une partie est réservée à l’accueil des pèlerins. Cet accueil est ouvert à partir de 17h00. C’est tenu par des bénévoles d’une Association de Saint Pierre et Saint Jacques ; les mêmes que ceux de Radiconfani.

            Je dépose le vélo, je me change et vais flâner dans le quartier environnant.  Je suis près du quartier de la Pyramide et de la porte Saint Paul.

            De retour vers 17H00, je suis accueilli par Rosanna, une bénévole très dynamique qui m’explique tout le fonctionnement de cet hébergement. Elle est aidée par  un nouveau bénévole, dont c’est le 1er jour. Il semble plutôt l’agacer que l’aider.

            Peu avant le diner, j’ai droit à la cérémonie du lavement des pieds. C’est à la fois surprenant et touchant et même émouvant.

            Rosanna a préparé le repas, on mange des pâtes à la romaine (des gros macaronis à la carbonara sans les œufs), puis de la viande finement coupée et des fraises pour terminer. Nous avons fait tous les trois Saint Jacques de Compostelle et nous échangeons nos expériences respectives. Rosanna parle très bien le français, ce qui me facilite beaucoup les choses. 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

jean-claude ferrand 07/05/2011 11:15


Un petit bonjour d'Hérouville.
C'est ma soeur Régine qui m'a donné l'adresse du blog et je viens y faire un tour de temps en temps.
Pas mal cette petite randonnée, ça donne envie. Bravo pour les photos et récits et bon vent pour la suite.