Mercredi 11 mai Monte San Angélo - Canosa di Puglia

Publié le par 3-pelerinages

Mercredi 11 mai 2011  Monte San Angélo – Canosa di Puglia

 

 

            Jour de chance dans les Pouilles !

 

            Je pars vers 9h00. J’ai décidé de sauter cette étape de repos, car il y a peu de temps encore j’étais à Rome.

            La descente vers la mer est beaucoup plus impressionnante que de l’autre versant. Je mets 11 km, pour atteindre la mer, là,où j'ai mis 50km hier pour atteindre le sommet. Le vent souffle très fort en rafales et m’obligE, quand je l’ai de face à pédaler même lorsque la pente est de 5% !

            Arrivé à Manfredonia, je fais le marché, et un vendeur de primeur m’offre un cornichon et une très belle orange. Un peu plus loin j’achète le saucisson et du fromage local, et encore un pain croustillant.

 La route longe ensuite la mer, assez loin à l’intérieur des terres.  Et le vent m’est globalement favorable, de dos ou de ¾ arrière, un vrai bonheur. Les indications fournies par des passants m’évitent les grandes routes. Je longe un petit canal ombragé.

Lorsque la route est proche de la mer, je m’arrête pour manger près d’une tour, les pieds quasiment dans l’eau.

Il faut quitter la mer pour rentrer dans les terres, les routes sont bordées de fleurs des champs magnifiques, on se croirait dans un tableau de Monet.

Les routes ne sont pas très bonnes, je ne peux éviter un trou et je sens quelque chose frôler ma jambe, c’est l’appareil photo qui a sauté de la sacoche avant ! Il s’en est fallu de peu que je le perde.

Arrivé vers 15h00 à Canosa de Puglia, près d’une église, je m’adresse à une personne habillée en gris, c’est le curé. Il est très pressé et affairé à charger une camionnette de vêtements. Je lui explique comme je le peux ma situation et aussitôt m33 ruelle montante de Canosae fait entrer dans un local – entrepôt, il déplie un lit, il y a une douche (froide, mais ça fait du bien !) et une table.  C’est mon jour de chance !

Canosa  est une ville accrochée aux pentes d’une colline, dans la vieille ville beaucoup de rues se terminent par des escaliers, la circulation n’y est pas facile, rues étroites et escaliers…Je trouve une pizzéria, je compose moi-même la pizza accompagnée d’une bière Heineken, elle est  délicieuse et pour 5,5€ qui dit mieux !

Les habitants de cette région sont pauvres, aussi un conseil n’essayez pas de venir quêter dans les Pouilles, même pour subvenir à d’éventuels besoins, cette démarche est vouée à l’échec.        Escalier de Canosa di Puglia


Le curé m’avait donné rendez-vous à 17h00, mais il n’est venu me rendre une visite rapide qu’à 23h00 alors que je dormais.                  

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article