Pourquoi partir ?

Publié le par 3-pelerinages

 

 

     Depuis plus de 10 ans je fais partie de l'Association des Chemins de Saint Michel. J'ai parcouru ainsi tous les chemins menant à la Merveille depuis Caen, Chartres, Angers, Rouen, Paris, Winchester... Et j'ai eu envie d'aller un peu plus loin découvrir les sanctuaires dédiés à saint Michel.

     http://www.lescheminsdumontsaintmichel.com/spip/index.php

logo-les-chemins-du-Mont.jpg

    Il y a tout d'abord La Sacra de san Michele près de Turin. je suivrai ensuite l'antique voie qui menait les évêques de Canterbury à Rome : la via Francigena. A Rome j'irai à la basilique saint Pierre, évidemment, mais aussi au Castel san Angelo. Je continuerai ma route vers le  Monte san Angelo au Monte Gargano au nord de Bari. Arrivé à cet endroit je me suis demandé comment revenir au Mont saint Michel, et c'est alors que j'ai eu l'idée de continuer ma route pour traverser la Sicile et rejoindre l'Espagne.

     Dans un permier temps je souhaitais arriver à Valence pour rejoindre Séville et remonter vers Santiago par la Via del Plata. Mais pas de bateau à l'horizon ! En revanche, il y a une liaison maritine entre le nord de la Sardaigne et Barcelone. J'ai donc décidé de passer en Sardaigne, de la traverser du sud au nord pour prendre le bateau à Porto Torres et débarquer après une nuit de bateau à Barcelone où habite ma soeur.

    Et c'est en préparant ce voyage avec Juliane de l'Association des Chemins de saint Michel, que j'ai appris qu'il existait un sanctuaire dédié à saint Michel juste à proximité : san Miquel de Fai. Je crois que c'est un signe de saint Michel qui a dévié mon chemin pour que je vienne une fois de plus à sa rencontre.

    De là je pars vers Saint Jacques de Compostelle où je retrouve la Via Frances à Logrono. Je vais refaire à vélo ces chemins déjà arpentés à pied lors de mon pélerinage de 2003 et 2005. Puis je rentrerai par la via del Norte pour rejoindre Biarritz. Je prendrai à rebours la voie de Tours puis bifurquerai vers le Mont saint Michel avant de rentrer à la maison si tout se passe bien.

   Cela fera donc trois pélérinages : Saint Michel, Saint Pierre et Saint Jacques.

   Ce sont trois saints liés au paradis : Saint Michel est dit "psychopompe" car il pésera les âmes au moment du jugement dernier. Saint Pierre est celui qui détient les clefs du Paradis enfin arrivé à Santiago , dans une niche au dessus du maîte-autel,le pélerin entoure de ses bras le manteau de Saint Jacques et lui demande de l'aider à aller au ciel.




 


Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

descamps 29/03/2011 21:55


bonjour Pierre-Marie,
Je ne suis pas un si mauvais fils parfois, j'ai enfin fait lire votre message et le début de votre blog à votre chère Monique. Elle est ravie et impressionnée de votre futur périple, elle est "sans
voix". Elle va vous écrire prochainement. Bien à vous. Jérôme