Samedi 11 juin 2011 Negreira – Fisterra

Publié le par 3-pelerinages

Samedi 11 juin 2011 Negreira – Fisterra

 

Le bout du bout du monde

 

Quand un groupe d’une vingtaine d’espagnols a réservé dans une albergue pour pèlerins, et qu’ils viennent avec des valises à roulettes, c’est un très mauvais présage ! En effet, ils ont parlé (fort, évidemment) dans la salle d’accueil jusqu’à plus de minuit et ont fait des va et vient incessants jusqu’à leur lit en farfouillant dans leur sac à la lumière de leur lampe torche, à la recherche de je ne sais quoi ! Pas moyen de dormir, et à 6h30 les réveils ont sonné ! Je me suis levé, pris un petit déjeuner au restaurant de la veille, et je suis parti dans la fraicheur matinale sous un beau ciel bleu.

Les bosses se succèdent aux bosses, je passe les Monts de Buxantes avant de plonger vers la mer. Très belle petite église à San Martino. Un monsieur sonne la cloche à intervalle régulier pour annoncer la mort d’un villageois. Je traverse de belles forêts d’eucalyptus odorantes. Il y a eu de gros incendies de forêt les années précédentes et on voit encore les troncs noircis. Les écorces de l’eucalyptus tombent au sol comme des pelures ; elles sont très inflammables.

Enfin Finisterr a se profile à l’horizon. Un dernier effort me conduit jusqu’au phare à l’extrême ouest du continent. Une borne indique le kilomètre zéro du Camino.

La tradition veut que l’on brule un vieux vêtement, symbole du vieil homme que l’on brule pour que re-naissse un hom92 la re-naissance par le feume tout neuf suite à son pèlerinage à Saint Jacques. C’est une paire de chaussettes qui sera immolée afin que je reparte d’un bon pied pour mettre le cap vers le  Mont Saint Michel et la maison !

Adieu vieilles chaussettes !

Je pique-nique face à l’infini de l’océan.

De retour au village je me rends à l’albergue vers 13h00. Mais ils ne reçoivent les cyclistes qu’à partir de 16h00, donnant la priorité aux marcheurs. Je laisse le vélo et prends une douche et vais au café le plus proche prendre un café, et j’y ajoute un pousse-café à la mirabelle qui vient de faire 5000 km ! J’en profite aussi pour préparer le résumé de la journée.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

edith et marie-the 12/06/2011 14:35


nous sommes a Villafranca de bierzo avons fait une etape de plus que prevu.Nous reprenons le bus demain pour Ponferrada et le train pour Paris via Burgos.Nous pensons beaucoup a toi
a bientot en Normandie .Les miquelotes Jacquaires et des fois Mathurines bises