Vendredi 17 juin 2011 Avilès – Ribadesella

Publié le par 3-pelerinages

Vendredi 17 juin 2011 Avilès – Ribadesella

 

            Je retrouve le chemin del Norte

 

            La vieille ville d’Avilès est très agréable, tout le quartier piétonnier a été empierré avec des dalles de couleur différentes. Des arcades, certainement fraîches quand il y a du soleil, bordent les rues, les maisons sont très colorées. Notre albergue est au rez de chaussée du grand bâtiment bleu. Je vais au restaurant manger mon « menu del dia » pour 8,5€. Ici le cidre est la boisson locale. Ils le servent avec plein de bulles, la bouteille haut placée, ils versent 2 cm de cidre dans le verre ce qui oxygène bien oxygéné, mais il faut bien le viser !

            A l’albergue, j’ai parlé avec une jeune québécoise de 30 ans, qui avait le même profil que Cécile rencontrée à Sienne (elle m’a envoyé un mail m’informant qu’elle arrivait à Paris ce week-end) ; elle est partie pendant 14 mois parcourir le sud est asiatique, travailler en Australie et Nouvelle Zélande, à présent elle va reprendre des études car elle sait ce qu’elle veut faire.

            De nouveau le départ se fait sous un ciel voilé. A part les premiers jours du côté de Barcelone, je n’ai vraiment pas souffert de la chaleur jusqu’à présent. De même le vent m’a été plutôt favorable, soit dans le dos soit absent.

            La route, doublée par l’autoroute, est tranquille. Le paysage est fait de vallons verdoyants qui plongent vers la mer. Il ne manque que le soleil.

            Mais il faut de temps en temps traverser une grande ville comme Gijon. L’entrée se fait par une portion d’autoroute et pour la sortie les panneaux routiers indiquent principalement l’autoroute ; dans ces conditions il est difficile de trouver la petite route tranquille repérée sur la carte. Après une dizaine demandes d’aide, je me suis retrouvé sur le bon chemin.

            L’étape dépasse les 100 km mais les montées sont moins dures que la veille.

            J’arrive à Ribadesella vers 15h00, et je me renseigne au sujet de l’auberge de jeunesse indiquée dans le guide. Elle est à 4 km en arrière de ma route au dessus de la colline. Je n’ai pas le courage de remonter ces 4 km et je loge dans in petit hôtel avec tout le confort, y compris la wifi, quel luxe après l’a58 rue de Ribadesellaustérité des alberges !

            Je retrouve la ville étape de l’itinéraire que j’avais initialement choisi. Après calcul, les deux itinéraires sont quasiment équivalents en nombre de kilomètres.

 

rue de Ribadesella

            La ville a gardé un quartier du XVIIème s bien conservé. L’église moderne est décorée de fresques très grandiloquentes.La visite de la ville s'arrête car la pluie se met à tomber...

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

claire et jean-pierre lepetit 19/06/2011 09:23


Bonjour Pierre-Marie, Te voila donc sur le chemin du retour
quel périple !! Nous avons reçu hier ta carte de St Jacques
de Compostelle ; nous te remercions chaleureusement de ta
délicate attention et de ton soutien... Grosses bises, à bientôt. Claire et J.Pierre